Du 28 février au 6 mars dernier avait lieu le 20e Open International de Cappelle la Grande. Pour l’occasion, 576 joueurs se sont retrouvés au Complexe Sportif Roger-Gouvart afin de déterminer qui verrait son nom gravé sur la plaque du vainqueur. Rappelons que le site habituel, le Palais des Arts et des Loisirs est en pleine mise à niveau (agrandissement de 4300 mètres carrés) afin de mieux recevoir ses invités dès 2006. A ce jour, l’Open a accueilli plus de 3600 joueurs.



Permettez-moi de faire un bref résumé historique de l’évènement. Alors qu’à l’époque la France ne comptait aucun Grand-Maître dans ses rangs, en 1985 au sein d'une petite ville de 9000 habitants, qui se partagent plus de 120 associations différentes, le club d’échecs de Cappelle la Grande décidait de prendre les commandes et invitait 2 GMI russes à leur tout petit tournoi qui devait compter 68 joueurs. Organisateur : Michel Gouvart et Arbitre principal : Jean-Claude Templeur. Depuis, la France est définitivement devenue une des grandes puissances mondiales des échecs.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques statistiques du cru 2004. En tout, 51 fédérations représentées par 282 joueurs (49% des participants). Plus de 140 juniors, 49 féminines, 27 vétérans (+ 55 ans), 96 Grands Maîtres, 61 Maîtres Internationaux, 30 Maîtres FIDE (3 féminins), 375 classés FIDE (65% des participants, dont 31 féminines), 126 joueurs classés au dessus de 2400, 100 classés entre 2200 et 2399, 138 classés entre 2000 et 2199, 86 classés entre 1800 et 1999, 47 classés de 1600 à 1799, 42 classés entre 1400 et 1599, 19 classés à moins de 1400 et 18 non classés. En tout, presque 50 « perf FIDE » et 7 normes ont été accomplies.

Parmi les joueurs à noter, le meilleur joueur canadien du moment, en grande forme, Kevin Spraggett. Ensuite, le champion du monde des moins de 10 ans (né le 31 janvier 1993), le jeune kalmouk et Maître FIDE Sanan Sjugirov. Enfin, le plus haut coté du tournoi, le GMI Kiril Georgiev (2637). Également, la présence d’Eduardas Rozentalis, vainqueur d’éditions précédentes.



Du côté de l’organisation, on parle ici d’une cinquantaine de bénévoles et de 11 arbitres, dont 8 internationaux. Les arbitres étaient Jean-Claude Templeur, arbitre principal, Djelloul Bendelal (Algérie), Serge Archambault (Canada), Andrew Whiteley (Angleterre), Emmanuel Variniac (France), Carlos Dias (Portugal), Ramiro Lopes (Portugal), Garri Gaspariants (Russie), arbitres internationaux, ainsi que Éric Delmotte, Marc Vandervorst et Béatrice Pétenati, arbitres fédéraux (France). Pour ma part, j’en étais à ma troisième présence.



La beauté d’un tel tournoi repose sur les surprises, qui reviennent ronde après ronde. Les chiffres « monstrueux » impliqués ne font qu’amplifier tout évènement imprévu. Par exemple, comment expliquer que le plus haut coté du tournoi termine 95e au classement général avec une cote de 2637 ? Ou encore, qui pourrait expliquer comment il se fait que seulement 2 des 8 joueurs avec des cotes supérieures à 2600 réussissent à terminer parmi les 30 premiers ? Encore mieux, vous vous souvenez avoir vu un MI joué sur l’échiquier 177 en avant-dernière ronde d’un tournoi ?



Mais Cappelle la Grande c’est plus que ces chiffres impressionnants. C’est d’abord et avant tout l’Open de la Paix. C’est le lieu de rencontre privilégié de notre élite mondiale. Dans une petite ville du Nord de la France, c’est là que parmi les meilleurs joueurs de la planète, on planifie une année complète de tournois. Les journalistes, présents presque tous les jours, eux qui en ont pourtant vu beaucoup dans leurs carrières, n’ont qu’un mot à dire lorsqu’ils entrent dans la salle de jeu, WOW !! Cappelle la Grande est la référence mondiale de ce que nous rêvons tous que devrait être un tournoi d’échecs.

Ah oui....le gagnant 2004 est le GMI EVGENIY NAJER (2602) de Russie qui termine égal avec 5 autres joueurs, avec un pointage de 7/9, mais premier au bris d'égalité.

Site du club d'échecs de Cappelle la Grande